Nos voisins les castors

L’été dernier les castors ont été très actifs dans la baie des canards (ndlr: baie du sud-ouest), le long des rives de la rue Lac Charlebois, travaillant discrètement la nuit et sans relâche. On voyait bien au début des amas de branches coupées et bientôt ce fût des arbres. Heureusement certains d’entre nous, suite à la présentation sur les castors donnée à l’AGA l’année précédente, avions mis en pratique les conseils donnés… d’utiliser entre autres, de la broche à poule pour protéger les arbres à risques.

À l’automne,  lorsque les castors ont bouché le ponceau et que la rue fut inondée, la municipalité a dû être avisée. Mme Desloges, Inspectrice en Environnement, a mandaté un spécialiste, M. Charron, qui est venu dans un premier temps voir ce qu’il en était. Ce ne semblait pas urgent d’intervenir davantage à ce stade, d’autant plus que la glace se formerait sous peu et réduirait leur activité.

Il proposa de revenir une fois la glace bien prise afin d’évaluer combien de colonies de castors étaient actives. Ceci a été fait en plantant des tiges de trembles devant chacune des huttes bâties ces dernières années : une grande hutte tout près du barrage, une deuxième sur la rive d’en face et une toute nouvelle tout près de la baie des canards.

Loin de vouloir trapper immédiatement tous les castors, M. Charron voulait à priori bien évaluer la situation sur le terrain… un intervenant éco-responsable !  Nous avons pu déterminer qu’il n’y avait qu’une colonie de castors dont deux adultes et trois jeunes.

Il ne semble pas avoir de surpopulation de castors mais plutôt une migration vers des rives plus propices à leur alimentation. Heureusement, les castors maintiennent toujours la solidité du barrage, ce qui permet aux résidants du lac Des Sommets de jouir du plan d’eau à leur disposition contrairement à ce qu’ils avaient vécu dans le passé où tous les castors avaient été trappés laissant le barrage sans entretien.

Pour l’instant, nous suivons de près cette situation et suggérons à tous les résidants concernés de prendre les mesures appropriées afin de pouvoir vivre en bon voisinage avec nos amis les castors. Il est recommandé de bien protéger les arbres et arbustes sur les bandes riveraines pour freiner l’appétit de ce rongeur herbivore à grandes dents…

Je vous laisse les coordonnées de notre intervenant éco-responsable :

M. Réjean Charron / Entretien général
Spécialiste en capture d’animaux nuisibles
450-712-2007

J’espère que vous avez apprécié ce premier récit ‘’Les contes de lac…’’

N’hésitez pas à me rejoindre si vous avez des questions … ou, des sujets à nous proposer.

Amicalement,

Norman McMillan
Vice-président
514-386-8737

nmcmillan@videotron.ca

 

Ecrire commentaire

    • CAPTCHA - SVP répondre à la question suivante: *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.